Conditions de réalisation des cosmétiques maison en six étapes

Réaliser ses cosmétiques maison a beaucoup d’avantages, parce qu’on connaît le contenu de toutes ses popotes, mais aussi parce que c’est gratifiant de savoir que la crème ou le savon qu’on utilise est fait par soi-même. Mais au delà de tout le plaisir et de toute la fierté qu’on peut éprouver à la vue de son produit fait maison, il faut obligatoirement respecter certaines conditions et règles d’hygiène pour ne pas se retrouver avec des produits qui serviront de milieu de culture des bactéries et des microbes. Pour éviter un tel accident dans nos réalisations faites maison, je nous propose en six points certaines consignes à respecter:

  1. Après et avant vos préparations, nettoyer et stériliser soigneusement vos  instruments de travail (fouet, bécher, mesurettes, balance, flacons, etc.) et votre plan de travail à l’aide d’un savon, de l’eau et de l’alcool (pour la stérilisation), ou en les passant quelques minutes dans de l’eau bouillante (mais j’évite de le faire avec certains flacons en plastique fragile).
  2. Sécher les instruments à l’air libre ou à l’aide d’un torchon propre, sec et désinfecté
  3. Généralement, je préfère utiliser des flacons et non des pots. Ce qui me permet d’éviter le contact avec les doigts, car à force de plonger ses doigts dans un pot on accélère ainsi la prolifération des microbes et par conséquent la contamination de sa préparation.
  4. Toujours conserver ses préparations au congélation dans des bacs à glaçons ou de petits pots à une seule utilisation (ce que je fais avec mes gels pour cheveux) ou utiliser des conservateurs comme certaines huiles essentielles, l’alcool, le vinaigre, le COSGARD pour 2 mois au frais ou l’EXTRAIT DE PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE pour 1 mois au frais (mais à éviter pour les gels) ou de la vitamine E pour les préparations huileuses pour 3 à 6 mois (dans le cas des huiles ou beurres seulement).
  5. Qui dit produit fait maison, dit conservation courte, alors observez toujours vos produits pour contrôler l’odeur et l’aspect et si vous suspectez une contamination, jetez le produit.
  6. Lorsque je ne veux pas utiliser de conservateurs, cela implique que j’utiliserai mon produit dans les 3 jours qui vont suivre