BEAUTE, Savon

Saponification à froid: Apprendre à fabriquer son savon maison


Savon de toilette à l’huile de ricin

Définition de la saponification:

En chimie, pour ceux qui se souviennent, la saponification est une réaction forte d’acide gras (graisse sanimale, beurre ou huiles végétales) et d’une base (soude ou potasse) qui libère du gylcérol (glycérine) et du savon. Dans un premiertemps, j’utiliserai de la soude caustique qui donnera des savons durs.

Saponification à froid: Je connais 2 types de saponification: à froid, et à chaud. La méthode que j’utiliserai tout au long de mes fabrications sera la méthode à froid. La méthode à chaud implique qu’on utilise une source de chaleur extérieure pour accélérer le processus de la saponification. D’autre part, on a des savons mous ou liquides (utilisation de la potasse) ou des savons durs (utilisation de la soude caustique).

Pourquoi fabriquer des savons doux et surgras faits maison? Je pense que les savons doux et surgras ont cette propriété d’être adaptés pour la peau, grâce à leurs propriétés hydratante, douces, nourrissantes, émollientes et protectrices. En plus, grâce à la saponification à froid, il est possible d’apporter des touches particulières à son savon. Non seulement ce savon sera naturellement riche en glycérine, mais chacun pourra choisir un taux de surgraissage (pourcentage non saponifié dans le savon obtenu), soit par réduction de soude, soit par ajout d’une matière grasse, d’une fragrance,d’une matière quelconque, ou d’une couleur au moment de la trace (moment où la pâte à savon devient plus épaisse et laisse une empreinte si on la fait couler) comme dans cette réalisation ci. C’est très important de surgraisser son savon, sinon il sera agressif pour la peau. Pour obtenir un savon doux un surgraissage de 8% minimum est conseillé. Certains préfèrent un surgraissage de plus de 8% (ce qui peut donner un savon mou). D’autres préfèrent aller en dessous de  8%. Mais je surgraisse généralement à 8%.

Mise en garde

Si vous comptez fabriquer vous même vos savons, soyez prudent et respectez les règles suivantes pour éviter  tout risque d’accident. Puisque vous manipulerez de la soude caustique qui est un composé très corrosif et par conséquent très dangereux pour la peau, les yeux et toutes les parties du corps, il convient d’avoir:

  • Des lunettes
  • un masque pour le nez
  • Une paire de gants
  • les mains et les pieds entièrement couverts.
  1. En cas de projection, rincez la partie attaquée abondamment avec de l’eau et appeler rapidement un médecin
  2. Pour éviter de mettre la famille en danger, travailler dans une salle où vous serez tout seul, sinon vous pouvez facilement être distrait surtout par les enfants.
  3. Pour préparer votre solution de soude, ne verser JAMAIS l’eau dans la soude, mais toujours la soude dans l’eau.
  4. Préparer votre solution de soude une ou deux heures à l’avance pour faciliter le refroidissement complet

Pour la réalisation de vos savons soyez muni:

  • De la recette de son savon choisi notée sur une feuille
  • Matières grasses à utiliser (beurre, ou graisse animale ou huiles végétales) déjà pesées
  • Des matières pour le surgraissage déjà pesées
  • De la quantité exacte de la base (soude caustique, ou soude liquide ou potasse) à utiliser déjà pesée
  • De L’eau à utiliser déjà pesée
  • Des moules dans lesquels faire couler la pâte après
  • D’une balance digitale (pour la précision) allant jusqu ’à 3 kilogrammes max. (car nous n ’allons pas produire des quantités astronomiques de savon)
  • Un saladier en pyrex
  • Une casserole qui contiendra de l ’eau afin d ’accélérer le refroidissement du mélange soude dans l ’eau et non l ’inverse
  • De la soude caustique
  • une petite boîte pour peser la soude caustique
  • un pichet
  • une spatule en silicone pour mélanger la soude dans l ’eau (et non l ’inverse)
  • Une louche qui vous permettra de prélever la pâte obtenue pour la mettre en moule
  • 2 Thermomètres (l ’un pour la solution de soude et l ’autre pour les huiles ou les beurres)
  • Après avoir coulé son savon démouler 48 heures plus tard et être patient pendant 4 semaines puisque le savon passera en cure. Éviter d’utiliser votre savon avant ces quatre semaines, car toute la soude ne sera pas encore utilisée.

Vous aimerez aussi

Fabriquer son savon de toilette
Advertisements

6 thoughts on “Saponification à froid: Apprendre à fabriquer son savon maison”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s