Mes voyages

Le rêve canadien : mythe ou réalité II ?


Immigration Canada

Avant de vous retrouver coincés entre quatre mûrs avec plus de 4 enfants à charge, je pense pour ma part que vous pouvez vous lancer et accomplir vos rêves d’immigration. Même avec plus de 4 enfants c’est possible bien sûr, mais le challenge et les coûts financiers suivront forcément. J’ai pour ma part l’impression qu’en couple, c’est l’idéal, je parle selon mon expérience. J’ai aussi rencontré au Québec des familles d’immigration avec plus de 4 enfants qui étaient très heureux, et les enfants l’étaient encore plus (d’après le témoignage que ces enfants me donnaient).

Les raisons positives : Si le Canada, est une obsession pour vous. Si vous voulez que vos enfants évoluent dans un milieu plein d’opportunité qui favorise l’épanouissement. Si vous avez un niveau inférieur au BAC ou au BAC+2, et aimeriez travailler dans des fabriques ou autres. Si vous avez un niveau supérieur au BAC+2 et aimeriez lancer votre propre affaire, ou faire une formation complémentaire, ou changer complètement de domaine d’activité en fonction de ce que vous trouverez sur le terrain. Si malgré vos longues années d’études vous êtes prêts à rester positifs et à vous battre en attendant de trouver votre boulot de rêve. Si vous êtes prêts à investir minimum 10 000€ pour 2 personnes (du début du projet jusqu’à votre installation complète au Canada pour les 3 premiers mois), alors le Canada est pour vous. Si vous êtes en couple, vous devez obligatoirement avoir le même rêve d’immigrer. Si vous voulez faire l’expérience d’un pays Nord-américain pendant que vous avez l’occasion. Si vous êtes bilingue (être bilingue au Québec est une compétence en plus), cela multipliera vos chances de trouver un emploi dans plusieurs domaines.

Lorsqu’on choisit d’immigrer, du moment où on ne risque pas son couple, sa vie ou celle de ceux qui nous entourent, je pense personnellement qu’il n’y a rien à craindre. En conséquence, vous perdrez certaines choses et en gagnerez d’autres dans la nouvelle terre d’accueil. Même vos mauvaises expériences vous feront grandir, si vous n’êtes pas quelqu’un d’amère, d’aigri, de grincheux et ronchon. D’après moi, préparez-vous toujours à trouver une manière de sortir la tête de l’eau. On est d’accord que le Canada n’est pas parfait, mais vous en tirez de très bonnes choses si votre attitude et votre manière de voir le permet. Entourez-vous de bonnes compagnies, sinon « les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs ». Entourez-vous de ceux qui vous permettront d’avancer et non de ceux qui vous feront reculer ;

Eviter d’immigrer : Si un seul partenaire n’est pas prêt à s’engager pour l’immigration (heureusement le paradis n’est ni au Canada, ni ailleurs sur terre, mais là où Jésus se trouve). Si vos ressources financières ne vous le permettent (sauf si vous êtes parrainés). Si vous n’êtes pas prêts à supporter une température en deçà de 0°C degré. Si vous pensez que le Québec n’attend que vous et que vous ne fournirez aucun effort. Si vous n’avez aucune motivation. Je pense que l’immigration Canadienne est assez difficile, et cela permet aussi de voir l’intérêt des immigrants lors de ce processus. Une fois au Canada, vous ne retrouverez pas forcément et exactement les mêmes rues, les mêmes amis, la même culture, les mêmes habitudes alimentaires, le même climat que ceux de vos pays d’origine. Un des points positifs de l’immigration, sera le changement à beaucoup de niveaux. Donc on doit se préparer aux changements avant  et pendant l’immigration. Le Canada ne s’adaptera pas à vous, mais vous vous adapterez au Canada et c’est cela qui fera le charme de la chose. En essayant ainsi, vous trouverez la vie au Canada intéressante, passionnante et pleine de charme. N’hésitez pas de vous faire de nouveaux amis et de demander de l’aide lorsque l’occasion se présente. Le Canada ne vous demande pas d’abandonner ce que vous êtes, mais de le garder et aussi de tirer profit de ce que le Canada peut vous offrir, c’est une belle terre d’accueil.

Emplois ou études : Vous ne trouverez pas forcément un emploi les premiers mois (mais certains ont trouvé un emploi dans leur domaine quelques semaines après être leur arrivée au Canada), mais persévérez en vous faisant aider par emploiquébec, si vous êtes au Québec. Il peut aussi être intéressant de retourner aux études (d’après mes expériences personnelles, chaque pays préfèrent ses propres diplômes, donc faites-vous aider ICI). Il faudra aussi chercher à rentrer dans les ordres professionnels, si votre diplôme est régi par un ordre (exemples : médecins, pharmacien, etc.). Il est aussi possible et même très facile de se mettre à son propre compte (belle expérience personnelle).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s